Ça y est, c’est fini. Le dernier épisode de Game of Thrones, événement majeur de la pop culture de ces 10 dernières années, a été diffusé lundi. Winter finally came. Vous ne verrez plus Jon, Arya ni Daenerys. Finies
les séances de torture, l’amitié avec des loups et l’inceste bon enfant. Comme après une disparition, le vide va être grand, difficile à combler. Mais le monde ne manque pas de livres (dont ceux de G. R.R. Martin, toujours pas terminés), films et séries qui pourront compenser votre addiction. 

Voici les Plus Plus de Game of Thrones

De l'histoire et des dragons

01.

Les histoires de bastons, de trahison, de petits meurtres en famille et d’inceste, ça ne date pas d’hier. On en trouve des exemples bien réels dans les histoires de France et d’Angleterre, dont le génial Maurice Druon raconte une partie dans sa série de livres Les Rois maudits qui ont inspiré G. R.R. Martin (il a même dit « Les Stark et les Lannister ne sont rien à côté des Capétiens et des Plantagenêt »). La série de livres (et 2 adaptations télé), qui revient sur la fin des rois capétiens, débute sur la malédiction lancée par un Templiers brûlé en place publique 

sur Philippe le Bel et 12 générations après lui. Druon aussi aimait beaucoup zigouiller des personnages importants dans chacun des livres, comme dans chaque saison de Game of Thrones. Vous vous sentirez comme à la maison.

Les premiers seront
les derniers

02.

Le premier livre (et chef-d’œuvre) de l’heroic fantasy qui a fortement inspiré G. R.R. Martin, c’est bien sûr Le Seigneur des Anneaux. Succès mondial, vendu à plus de 150 millions d’exemplaires et adapté par Peter Jackson au cinéma (qui a lancé la carrière internationale du feu sexy Mortensen, le gros dans Green Book), la trilogie mythique de Tolkien a décroché sa série. Encore plus chère que GoT, dont le budget fait figure de pourboire à côté, Amazon Prime claquerait 1 milliard de dollars pour nous faire (peut-être) voyager au Deuxième âge, une époque à laquelle le grand-père de Frodon n’était même pas né. La série pourrait être diffusée en 2021. Peter Jackson pourrait être associé au projet. Le tournage pourrait commencer cet été. Encore beaucoup de conditionnels autour de cette série as expected as winter.


Avant que Peter Jackson ne remette au goût du jour l’heroic fantasy avec la trilogie du Seigneur des Anneaux, le genre était, dans les années 1990, réservé à une tranche de la population considérée comme pas très sexy : les geeks, ces gens au style approximatif (voyez plutôt G. R. R. himself, son très laid site internet et son look de lutin) qui se faisaient charrier dans la cours du lycée. Depuis, le geek, son univers
et sa constellation de goûts (les comics, les jeux vidéos, l’internet…) est la crème du cool. Tout comme l’heroic fantasy, un genre sans cesse en renouveau, et Game of Thrones, série n°1 de tous les classements dont le tout dernier épisode a été vu par pas moins de 45 millions de spectateurs. Pas mal.

La mode la mode la mode

03.

Pop corn et pop culture

04.

Événement de la pop culture, Game of Thrones est entré dans les vies de tout le monde. On ne compte plus les bébés Arya ou Khaleesi (qui n’est même pas un prénom et dont le perso est clairement parti en sucette #regret), les memes, les hommages
et les parodies. La star du cricket sri lankais Mahela Jayawardene a appelé sa fille "Sansa Arya”. Des scientifiques ont nommé trois scarabés découverts récemment d’après les dragons de Daenerys. Le très sérieux magazine Philosophie questionne les grands thèmes soulevés par la série dans son hors-série de mars 2019. Même vos parents se sont mis à dire “Winter’s coming” à tout va. On n’avait pas vu ça depuis le succès mondial 
de Star Wars.

GoT c’est fini, mais rassurez-vous ce n’est pas complètement fini.
On ne tue pas la poule aux œufs d’or tant qu’elle n’a pas fini de pondre. Et on n’hésite pas à lui appuyer sur le ventre pour vérifier que tout est bien sorti. Un premier spin-off est en cours de production qui reviendra sur les aventures de Westeros 10 000 ans avant les événements de GoT (un peu comme la série Seigneur des Anneaux tiens, tiens, tiens…). George insiste lourdement pour qu’il s’appelle The Long Night, malgré les démentis de HBO qui n’a pas encore révélé le titre de la série. En revanche on sait déjà que la showrunneuse de la série est Jane Goldman, une habituée des grosses productions (X-Men: First Class, Kingsman, Kick-Ass) et que S.J. Clarkson (Orange Is The New Black) se chargera du pilote dans lequel on verra Naomi Watts (ci-contre, le cast de la série). 

Les rumeurs vont bon train que deux autres spin-off pourraient voir le jour, peut-être avec des personnages de GoT.

Quand y'en a plus, y'en a encore

05.

Un auteur sous pression

06.

Ce n’est pas tous les jours facile d’être G. R. R. Martin. Certes il bosse sur plusieurs projets en même temps (dont la série Wild Cards sur Hulu), il a plein de sous, mais il est surtout très en stress pour finir sa série de livres Le Trône de fer (A Song of Ice and Fire), commencée en 1996. Il a pris tellement de retard que la série HBO a pris fin avant même qu’il ait pu terminer d’écrire le premier des deux derniers tomes de la saga, The Winds of Winter, dont il a commencé l’écriture en 2012. Au lieu de finir sa copie, il publie à la place Feu et Sang en 2018, sorte de livre d’histoire sur la dynastie des Targaryen, alors que les fans attendent le tome 6 de GoT depuis déjà 8 ans. C’est ce qu’on appelle un bon gros writer’s block.

Les attentes étaient tellement élevées pour cette saison finale de GoT que, forcément, vient, avec le dernier épisode (qui obtient la pire note sur IMDb depuis le début de la série), son lot de déceptions et de critiques : ennui, personnages aux comportements incohérents, morts injustifiées, épisode final absurde, dernière saison trop courte... “On dirait la fin de Gossip Girl” a-t-on lu sur Twitter. Certains fans sont tellement mécontents de la saison 8 qu’ils ont lancé une pétition, déjà signée par plus d’1 million de personnes, pour la refaire entièrement. Pour survivre aux critiques, les deux showrunners David Benioff et D.B. Weiss ont adopté, en attendant que la tempête passe, la méthode “être très saoul et très loin d’Internet ». Reste à G. R. R. Martin de rattraper tout ça dans ses deux derniers livres. S’il arrive enfin à les écrire.

La saison de la discorde

07.

L'histoire version hardcore

08.

Clairement, GoT s’inspire de notre histoire. Clairement, on pourrait penser que les showrunners exagèrent. Clairement on se tromperait. L’histoire de la planète Terre - la vraie - est au moins aussi énervée qu’une saison de Game of Thrones. La preuve avec la très bonne (et un peu oubliée) série Rome (également une série de HBO, la plus chère de tous les temps à l’époque) qui revient sur l’histoire de la ville à laquelle mènent tous les chemins et surtout avec le génial podcast Hardcore History de Dan Carlin, un journaliste-historien capable de vous proposer 10 heures de contenus sur ses périodes historiques préférées. Comme dans GoT, on suit des personnages, on s’attache, on se fait briser le cœur. Et, en plus, on apprend des trucs. Seul défaut : c’est exclusivement en anglais. God damned.